fév 232012
 

Toujours pas de date d’examen en vue. Et oui, quand on n’est pas doué comme moi, ça prend un peu de temps. :)

Je sens que je ne suis pas loin de la fin. La formatrice de ces heures de cours me reprochait quasiment la même chose que la dernière fois, c’est-à-dire des problèmes de choix de vitesse. Il me faut également faire plus attention aux intersections dans lesquelles je suis en priorité pour ne pas m’arrêter. Il y a d’autres petites choses que j’ai vu et revu telles que le rangement en bataille et les vérifications intérieures et extérieures.

Bref, je vais encore devoir me taper quelques heures supplémentaires avant d’être prêt. Avec la même formatrice, j’espère, parce qu’elle est sympa, précise et qu’elle sait admettre avec un peu d’humour quand elle fait une erreur. Oui, parce que j’en ai un peu marre des formateurs dépressifs ou qui sont prêts à vous égorger à chaque erreur. :)

Au final, il me reste toujours principalement E3a et E3b à maîtriser, concernant l’évaluation des distances et des vitesses, les autres points étant moins importants.

jan 132012
 

J’ai roulé deux heures de suite dans les méandres du 94 : Villiers-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, Chennevières-sur-Marne, Champigny-sur-Marne et enfin Bry-sur-Marne. Le trafic était assez dense par moments, les erreurs nombreuses.

J’ai eu un nouveau moniteur pour ces deux heures. L’auto-école semble avoir des problèmes de gestion du personnel, probablement dû aux épidémies saisonnières (gastro-entérite, rhume, etc.). J’ai moi-même évité la catastrophe en sacrifiant une partie de mes nuits récentes à orienter ma tête correctement afin de ne pas aggraver ma rhinite (sinon, ça se transforme en sinusite et ça fait mal au fond du nez :P).

Bref, je ne suis pas là pour parler médical, mais bien de conduite.

Il n’y a pas grand chose à dire de ces deux heures, j’ai juste mieux pris conscience de mes faiblesses au regard de l’anticipation : je n’observe les obstacles ou les évènements qu’une vingtaine de mètres à l’avance alors qu’ils étaient visibles de loin par exemple. De plus, le moniteur m’a fait rectifier autant qu’il a pu la manière dont je gérais les vitesses : j’ai tendance à tenir la 1ère trop longtemps avant de passer à la 2nde, je rétrograde trop tôt lorsque j’aborde un carrefour giratoire, je ne passe pas assez souvent à la 3e ou 4e quand j’en ai l’occasion…

Avec le trafic qu’il y a eu, j’ai également rencontré des situations ambigües en arrivant sur des giratoires sur lesquels peu de conducteurs utilisaient les feux clignotants afin de signaler leurs intentions. Le plus drôle, c’est que le moniteur me disait d’y aller, mais bon, quand je ne sais pas ce que vont faire ceux qui sont déjà sur l’anneau, est-ce bien de se lancer quand même au risque d’attraper un refus de priorité ?

Pour arriver à un giratoire :

  1. contrôles,
  2. clignotants,
  3. placement sur la bonne voie,
  4. contrôle rétroviseur intérieur avant le freinage,
  5. freinage,
  6. rétrogradation en 2nde.

Aussi, j’ai appris une nouvelle règle : quand on arrive à une intersection en T et que l’on veut tourner à gauche, il faut repasser en 1ère. Je suis en train d’investiguer sur ce qui s’appellerait la «1ère roulante».

À part ça, le moniteur m’a également demandé d’appuyer sur l’accélérateur avant d’embrayer. Je faisais assez souvent l’inverse pour ne pas avoir la voiture qui recule au démarrage, chose que je déteste. Je pensais plutôt que c’était bien de préparer son démarrage, le moniteur précédent m’incitant à chercher le point de patinage pour démarrer plus vite.

Enfin, comme d’habitude, on m’a reproché ma manière de tenir le volant à la fin d’un virage. Je ne les croise pas assez en gros. :D

Sinon, pas grand chose d’autre à dire. Il n’y a aucune manœuvre effectuée pendant ces deux heures, à la déception du formateur. Bon, à la fin, je me suis garé, mais bon, ça ne compte pas exactement vu que je me gare tout le temps (ou presque) en rentrant.

Pas de case cochée aujourd’hui mais des appréciations verbales sur mes progrès durant les deux heures et par rapport au nombre total d’heures de conduite.

déc 162011
 

Je retrouve le monsieur qui m’avait emmené à mon deuxième examen. J’avais des irritations terribles (eczéma ?) sur l’avant-bras gauche à cause d’un bandage qui tenait le poignet, celui-ci étant à peine remis d’une petite douleur due à une chute lors d’une partie de football.

Lors de la première heure, le moniteur étudiait mes connaissances, ma mémoire ainsi que ma capacité d’analyse. Voici en gros, autant que ma mémoire le permet, le programme de l’heure d’évaluation que j’ai suivi :

  1. Présentations et installation dans la voiture ;
  2. Petit questionnaire auquel je réponds oui ou non à des questions techniques. Le moniteur me dit directement si je me trompe ou pas en expliquant  ;
  3. Le moniteur m’indique un nombre apparemment quelconque ;
  4. Il me présente les fonctions de base du véhicule qui serviront lors de l’heure d’évaluation ;
  5. Il m’indique comment m’installer correctement :
    1. Hauteur du siège : le plus haut possible pour moi,
    2. Avancement du siège : de façon à ce que la jambe soit un peu fléchie lorsque j’appuie sur la pédale d’embrayage,
    3. Inclinaison du dossier : de façon à ce que les poignets soient contre le volant à 10h10,
    4. Rétroviseur intérieur : de façon à voir le maximum de la vitre arrière et qu’il vaut mieux voir le bord bas de la vitre plutôt que le haut,
    5. Rétroviseurs extérieurs : de façon à ce que je voie les poignées des portes arrières dans le coin intérieur bas,
    6. Ceinture : l’attacher,
    7. Ceinture 2 : s’assurer que les passagers ont attaché leur ceinture
  6. Démarrage et sortie du parking : je ne fais que diriger la voiture ;
  7. Pendant le trajet, j’énonce tous les signaux qui se trouvent sur mon chemin ;
  8. Dans des rues quasiment désertes, je manipule pour la première fois les pédales : difficile de doser ces machins là ! >_< ;
  9. Retour à l’auto-école après quelques calages :P ;
  10. Le moniteur me demande si je me rappelle du numéro qu’il m’avait dit (test de mémoire)
  11. Fin de l’évaluation : le moniteur me donne une sorte de note indicative qui correspond au final au nombre d’heures que je devrais faire afin d’obtenir le permis ;

Dans mon cas, je devrais selon les estimations faire 29 heures de conduite, soit neuf de plus que la limite minimale légale de conduite.

En conduite, j’avais tendance à coller trop à droite. Je n’avais pas encore pris vraiment connaissance de la largeur de la voiture et j’avais tendance à ne pas rester bien droit dans un couloir. Mon moniteur me rappellait sans cesse que je suis crispé et que je devais être un peu plus détendu des bras. J’avais l’impression d’entendre mes anciens professeurs de batterie qui me disaient la même chose. XD

Bref, c’est ainsi que ma première heure s’acheva.